Le Domaine – MIRE
Le Domaine

Depuis toujours le vivant m’intrigue et me passionne, et plus particulièrement, la réponse de la terre à l’attention que nous lui portons.
J’ai étudié l’agriculture et exercé dans la transformation de ses productions. Mais la subtilité d’expression que nous offre la terre et la vigne, nécessite encore plus de soins et de respect. Pendant une quinzaine d’années, j’ai appris et j’ai vinifié, en Bourgogne, en Oregon puis à Bordeaux. Mais surtout j’ai découvert le champ infini de toutes les fragiles et indispensables interactions du vivant. C’est mon cheminement et l’ambition de replacer les équilibres au centre de ma vie qui me conduisent jusqu’au vignoble du Mascareil, pour aller encore plus loin. J’y accompagne la vigne dans son adaptation face aux éléments.

Solitude, réflexion, leçons de sagesse, passion, émerveillement, doute, méditation, observation, rencontre, surprise… C’est en tout cas de cette synergie et de mes ressentis que naissent mes vins. Ils expriment toute la sensibilité que j’ai pu apporter à chaque moment partagé au vignoble et dans son environnement. J’y mets toutes mes forces, toute ma passion, toute ma vitalité, et les vins qui en découlent l’expriment.

D’années en années, la personnalité de mes vins prend racine dans cette histoire.

En dégustant les vins du Domaine du Mascareil, ce sont toutes les qualités de son terroir, mais aussi les valeurs et la passion du vigneron que vous apprécierez.

Valeurs
Le respect de l’environnement est au cœur du projet. Au delà des démarches de conversion certifiées en agriculture biologique (AB) et biodynamique (Demeter), c’est tout un ensemble de techniques utilisées visant au développement d’un sol vivant, d’un «organisme vivant», d’un organisme naturel. Toutes les pratiques, à la vigne comme à la cave, contribuent au grand respect de l’environnement et du vivant, en limitant au maximum tous les intrants, et en favorisant les équilibres et rythmes naturels. Le partage est également une préoccupation forte; Le plaisir de déguster un vin, de le faire découvrir, d’en parler, mais aussi la possibilité de démontrer des alternatives aux schémas contemporains.
Limiter le superflus, revenir à l’essentiel, pour un plaisir authentique, telles sont les valeurs du domaine du Mascareil.

Le vignoble
Le domaine du Mascareil est issu de la rencontre d’un vigneron passionné et d’un îlot de vigne perdu dans un écrin de nature préservée. Un lieu magique, dominant la plaine du Roussillon à 300 mètres d’altitude, depuis lequel le panorama à 360° offre une vue imprenable sur les Corbières, la Méditerranée, la côte Vermeille, les Pyrénées, le tout dominé par l’emblématique pic du Canigou. Les vignes côtoient les plantes méditerranéennes aux essences aromatiques comme les thyms, les romarins, et les cistes, propres aux fragrances de garrigue. Le vignoble s’étend sur 6 hectares, d’un terroir d’argiles rouge et jaune, mêlées de galets roulés, caractéristiques des Aspres. Il est planté de cépages autochtones tels que les Carignan, Grenache et autre Mourvèdre, dont les plus vieux ont été installés en 1962. La situation préservée des parcelles, au milieu de la garrigue catalane, permet l’épanouissement du vignoble. La biodiversité déjà riche, est favorisée pour faciliter et intégrer la culture de la vigne. L’entretien des sols privilégie des sarclages superficiels entre les ceps, et l’installation d’enherbements complexes entre les rangs. Ce mode de culture contribue à la constitution d’un réservoir biologique et nutritif favorable au sol vivant. La protection du vignoble contre ses agresseurs est notamment assurée par des préparations biodynamiques et d’autres à base de plantes.

Les vinifications
La priorité est donnée à la qualité des fruits. C’est au moment de leur maturité optimale, qu’ils seront vendangés manuellement, à la fraîcheur du matin pour préserver le juteux et le croquant des baies. Les fruits sont ramenés à la cave en protégeant leur intégrité. Le blanc et le rosé sont pressés directement et fermentés à basse température. Les rouges sont en partie éraflés et mis en cuve. Des vinifications douces sont alors pratiquées pour n’extraire que l’essentiel, en exerçant des opérations respectueuses adaptées au potentiel de chaque parcelle ou cépage en fonction des millésimes. Comme à la vigne, l’objectif est de limiter au maximum les apports extérieurs comme le soufre notamment. Le choix de fermentations en levures indigènes fait également partie des orientations et de la philosophie de vinification. Les vins sont élevés traditionnellement, en fûts de chêne de grande capacité pour bénéficier des avantages de ce mode d’élevage sans risquer d’altérer le caractère fruité des cuvées.

Le Rosé du Mascareil